Jeûner pour arrêter de fumer

Quand le jeûne facilite l'arrêt du tabac.

Est il pertinent de jeûner une semaine pour arrêter de fumer ?
Est-ce que le jeûne constitue une aide à l’arrêt du tabac ?

La réponse est clairement oui, mais il n’y a pas de miracle.

Le jeûne provoque naturellement un certain dégoût pour la cigarette, on remarque que les fumeurs qui n’ont pas décidé d’arrêter de fumer n’ont pas envie de fumer pendant le jeûne et diminuent sensiblement leur consommation de tabac.

Plus de repas, moins d’envies de fumer

L’envie de fumer est en partie liée au repas :
« Quand je termine mon repas, j’allume une cigarette ». Comme il n’y pas de repas pendant le jeûne cette cigarette là disparaît naturellement.
« Je fais une pause café et j’allume une cigarette ». Comme il n’y a pas de pause café pendant le jeûne, cette cigarette là disparaît également.

​Autre avantage du jeûne pour arrêter de fumer, il permet de perdre un peu de poids et d’éviter, du moins temporairement, la prise de poids liée au sevrage tabagique.
Mais il n’y a pas de miracle, c’est toujours la volonté qui permet d’arrêter définitivement.
En effet, en sortie de jeûne, on peut avoir envie de manger pour compenser le manque de nicotine et reprendre tout le poids perdu.

​Donc oui, c’est une bonne idée de faire une semaine de jeûne pour arrêter de fumer.

L’arrêt du tabac se décompose en deux phases : le sevrage nicotinique physiologique, puis le sevrage tabagique psychologique.

La première phase déshabitue le corps de la nécessité de la nicotine dans l’organisme et dure quelques jours, cette phase sera facilité par la semaine de jeûne.

La seconde phase nécessite le changement des habitudes liées au tabacs et peut, elle, prendre plusieurs semaines, mois, voire années pour certains.

Le jeûne facilitera la première phase, mais la seconde restera quand même difficile. Il est intéressant pour cela de s’aider d’autres moyens, tel que l’acupuncture, l’hypnose …

Quand le groupe vous encourage

Le groupe constitue également une aide précieuse. En effet, à chaque fois qu’un stagiaire annonce qu’il souhaite profiter de cette semaine de jeûne pour arrêter de fumer, l’ensemble du groupe se mobilise pour l’aider et l’encourager.
Cette bienveillance naturelle du groupe est systématique et extrêmement gratifiante.

​Bien que nous n’ayons pas constaté de miracle, le jeûne s’est avéré un moyen convainquant d’aide au sevrage tabagique.

Vous souhaitez plus d'informations, vous avez des questions, vous souhaitez réserver un stage ?

Calendrier, tarifs et bulletin d'inscription